Suivez le concours sur

L’industrie du futur passionne les entreprises normandes

Jeudi 30 Mars, l’AD Normandie en partenariat avec la BPI, Alliance Industrie du Futur, CCI Normandie, la DIRECCTE et Caux Seine Agglo organisait le Salon Industrie du Futur en Normandie à l’Abbaye de Gruchet le Valasse.
A cette occasion, 700 personnes issues du monde de l’industrie et du numérique, sont venues s’informer sur les grands enjeux de l’industrie 4.0 et découvrir des entreprises exposantes offreuses de solutions techniques ou de services.

 

 

En parallèle, 25 ateliers qui affichaient « complet » tout au long de la journée, proposaient des thématiques aussi variées et complémentaires que :

  • Les procédés  de fabrication avancés
  • La digitalisation au cœur des machines automatisées et des process
  • Le numérique au service de l’industrie
  • Les outils régionaux d’accompagnement des entreprises
  • Les ressources humaines du futur

 

La conférence plénière qui a réuni à elle seule 400 personnes était ponctuée par des tables rondes sur les 6 axes prioritaires, l’usine du futur digitale et citoyenne et enfin les grands enjeux de l’industrie du futur.

 

 

Pour conclure la matinée et lancer l’inauguration du salon ,  Hervé Morin a présenté le Plan « Normandie Compétitivité Numérique » pour guider les entreprises normandes et les aider à passer à l’ère numérique.

Après avoir pointé le retard français en matière de transition numérique, Hervé Morin a souligné qu’en Normandie, selon la Banque de France, les entreprises étaient en train de reconstituer leurs marges en 2016 et que l’investissement industriel a progressé de 19%.

Le Président de Région a indiqué qu’il était désormais temps de permettre aux entreprises de continuer à investir dans les nouvelles technologies numériques.

« Je souhaite que la Normandie devienne la région du numérique, véritable terre du digital. Nous possédons déjà un tissu de pépites qu’il faut encourager et développer par une politique régionale dynamique et ambitieuse en faveur du digital. Il nous faut attirer de plus en plus de talents innovants qui viendraient s’ajouter aux 28 000 entreprises digitales déjà présentes sur notre territoire. Le digital est un des facteurs majeurs de l’emploi en Normandie. Je refuse de laisser les petites entreprises normandes dans une situation d’isolement digital. Nous y remédierons entre autres par le câblage haut débit que nous avons commencé dans l’Eure et par le fonds Normandie TPE » a déclaré Hervé Morin.

permalink.

Partagez le concours :